Les meilleurs plans du net

conseil droits gratuits bon plan argent gagner
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les pluies étranges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
isabelle
Site Admin
avatar

Nombre de messages : 5366
Localisation : juste pres de vous
Date d'inscription : 28/12/2004

MessageSujet: Les pluies étranges   Jeu 24 Mar - 2:54

Depuis l'Antiquté, les récits de pluies de sang ou de produits à base de sang jalonnent l'histoire. Plus rares sont les chutes de morceaux de viande ; l'une, dans le Kentucky, est citée par le Scientifis American de mars 1876 et déclenche une polémique parmi les savants. Une autre, le 27 août 1968, accompagnée d'une pluie de sang et s'étendant sur un kilomètre carré, est rapportée par les journaux brésiliens. Ces cas différent des pluies colorées, tout à fait explicables.

... végétaux... Depuis la manne qui, dans la Bible, avait sauvé le peuple juif, le ciel n'a cessé de distribuer de temps à autres les produits de la terre. A l'époque contemporaine, plusieurs cas sont ainsi rapportés. En 1867, c'est une violente grêle de noisettes sur Dublin qui oblige les policiers à se mettre à l'abri et au cours de l'été 1971, une averse de haricots africains s'abat sur une ferme du Brésil ; le 12 février 1979, des graines de moutarde et de cresson envahissent un jardin anglais de Southampton.

... et morceaux de glace... En dehors de la chute d'objets fabriqués (briques etc.), qui paraît plutôt s'apparenter à un effet bien connu du phénomène poltergeist, il existe des pluies de morceaux de glace. L'astronome français Camille Flammarion, passionné par ces cas étranges, évoque un glaçon de 5 mètres sur 2 qui serait tombé à l'époque de Charlemagne, mais, dans le Times du 14 août 1849, on peut lire qu'une masse de 6 mètres de diamètre est tombée la veille au sor dans le Rhosshire (Ecosse). Contrairement aux averses d'animaux, les chutes de glace sont dangereuses, témoin un mouton qui a le cou tranché par un glaçon de sept kilos dans le Devon en 1950, ou ce charpentier allemand transperçé par une lance glacée de deux mètres de long sur un toit, près de Dusseldorf, le 10 janvier 1951. La thèse de la glace d'origine spatiale peut expliquer certains cas, mais sûrement pas lorsque les blocs contiennent des animaux, telle une carpe congelée, en 1896, à Essen (Allemagne).

Les cas de pluie de batraciens sont plus fréquentes, un des premiers est enregistré en 1683 dans le village d'Acle, dans le comté anglais de Norfolk, et que le patron de la taverne locale a enfourné des pelletées entières de bestioles dans sa cheminée pour s'en débarrasser.

Des souris à Bergen (Norvège) en 1578, des varans dans l'Utah (Etat Unis) en 1870, des milliers de serpents à Memphis en 1877, des crevettes en Nouvelle-Galles du Sud, en 1978.

Des pluies d'oiseaux morts ont été aussi enregistré. Le Washington Post du 26/01/69 relate que, quelques plus tot un grand vol de canards est frappé de mort subite au dessus de St-Mary's City, dans le Maryland, comme s'il venait d'être touché par une explosion invisible et silencieuse. D'après le quotidien, les oiseaux souffraient tous de fractures et d'hémorragies avant de toucher le sol.

Une première explication vient à l'esprit concernant la plupart de ces "pluies" ; elles résulteraient de phénomènes météorologiques. Des détails confortent cette idée : les animaux sont presque toujours de petite taille et un orage ou une tempête précèdent très souvent le phénomène. Mais les trombes et autres tornades déposent ce qu'elle emportent sur des surfaces beaucoup plus étendues et moins clairement délimitées que celles où tombent les animaux, et elles sont incapables, naturellement, de trier les espèces et les tailles, d'éliminer les débris ou de déposer au même endroit, comme c'est parfois le cas, des milliers d'animaux vivant d'habitude en solitaires ou en eau profonde. L'état même des animaux pose problème, car ils arrivent le plus sosuvent vivants, ou assez frais pour être comestibles, ce qui, dans le cas des poissons, signifie que le transfert s'est fait très rapidement. Dans ce contexte les pluies d'oiseaux semblent tenir une place à part, de même que les cas de poissons séchés, parfois décapités, ou pris dans de la glace, ou encore bouillis, ainsi que les observations faites lorsque le ciel est totalement clair.

Le mécanisme transporteur, quelle que soit sa nature, préfère sélectionner une seule espèce de poisson ou de grenouille, ou d'autres animaux. La seule certitude aujourd'hui est l'authenticité du phénomène.

_________________
ici on ne vous laisse pas sans reponse

je prends, je donne, je partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les pluies étranges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Étienne Dolet - 1546 - et autres exécutions étranges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les meilleurs plans du net :: ON SOUFFLE UN PEU, ON SE POSE :: LE COIN DE L'ATRE-
Sauter vers: