Les meilleurs plans du net

conseil droits gratuits bon plan argent gagner
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un Poltergeist à Montpellier ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
isabelle
Site Admin
avatar

Nombre de messages : 5366
Localisation : juste pres de vous
Date d'inscription : 28/12/2004

MessageSujet: Un Poltergeist à Montpellier ?   Mer 23 Mar - 16:13

L'histoire et son contexte


En juillet 96, Madame X, résidant à Montpellier, adresse une lettre au Préfet, au Maire de la Ville et au Directeur de l'Office Municipal de HLM. Sa requête est simple : changer d'appartement au plus vite. Motif : des phénomènes paranormaux troublent sa vie et terrifient ses enfants.

Alertés en septembre, nous prenons contact par courrier avec cette personne, qui nous répond vers la mi-octobre (nous aurons plusieurs contacts téléphoniques et une rencontre entre octobre 96 et janvier 97). Tout va bien, elle a changé de domicile, les problèmes ont disparu. Elle accepte de nous parler de son histoire. Fort sincère, Madame X cite une liste d'évenements qui se seraient déroulés dans l'ancien appartement, de février à aout 96, le plus souvent entre minuit et 3 heures du matin : bruits violents d'origine indéfinissable ("Comme des coups"), lampes électriques qui s'éclairent et s'éteignent seules, télé et fourneaux à gaz s'allumant seuls, chaînes zappant seules, portes s'ouvrant et claquant, linge projetté des armoires, armoire se soulevant au-dessus du sol, figures en forme de Diable apparaissant sur le mur, odeurs bizarres, radiateur bouillant au mois de mai, boules de feu contre le mur, portes bloquées mystérieusement, lampes grillées à répétition, voix parlant une langue inconnue, photo d'un neveu décédé dont le cadre ne cesse de tomber... Elle dit aussi avoir prévenu le quotidien Midi Libre qui aurait dépéché "deux spécialistes". Ils ont passé une nuit dans l'appartement, ont vu des choses, dit qu'ils attendaient que l'Office HLM reloge Madame X pour "sortir l'affaire" et qu'il ne fallait pas en parler à d'autres médias car ils voulaient garder l'exclusivité. Madame X parle aussi d'une espèce de malédiction datant de 17 ans en arrière, du fait que l'Office HLM lui a proposé un séjour loin de Montpellier afin d'étouffer l'affaire, qu'il y a d'autres appartements hantés dans son quartier... Depuis son départ de l'appartement "maudit", il n'y a plus de problème. Les nouveaux locataires sont musulmans.

Madame X vit seule avec ses 5 enfants, agés de 12-8-7-6 et 2 ans. Elle est sans travail, mais assure son devoir maternel avec fierté (elle explique que malgré ses problèmes financiers, elle a conservé la garde de ses petits). Elle est chrétienne. Elle regardait l'émission Mystères lorsqu'elle passait (et serait prête à aller y raconter son histoire si elle existait encore), et ses fils de 8 et 12 ans ne ratent aucun épisode des X files depuis septembre 1995. A un autre moment, elle dit "c'était comme dans L'exorciste", un film qui l'a impressionné.

L'enquête resumé du cercle zetetique

Citation :
Si quasimment tous les phénomènes se sont produits dans l'ancien appartement, un épisode du même type est arrivé dans le nouveau. Sur celui-là, nous avons pu vérifier sur pièce. Le 6 janvier 1997, au lendemain de l'émission Capital (M6) consacrée au paranormal, Madame X nous appelle : “ça recommence, hier soir, il y a eu un grand coup de vent, mais on n'a rien senti. Par contre, les plantes ont bougé. Et une tête est apparue sur un poster, c'est mon fils de 8 ans qui l'a découverte. Cette fois, j'ai gardé le poster pour que vous le voyiez.” Rendez-vous est pris pour le samedi suivant. A notre arrivée, Madame X sort l'affiche en question. Il s'agit d'une photo noir et blanc de Bob Marley. Sa guitare appuyée contre sa veste déforme le tissus de cette dernière, les plis forment un visage assez correct. Nous la rassurons en lui donant, ainsi qu'à l'enfant, une explication rationnelle. De même, nous lui racontons que sur la planète Mars, on a trouvé une forme ressemblant à un visage, résultat des hasards de l'érosion... De plus, les enfants ont une grande imagination, et sont donc plus à même de remarquer des détails qui passent inapperçus pour un adulte. Ce poster est en notre possession, la trame apparait clairement et de manière identique sur la partie "tête" comme sur le reste de la photo. Elle est donc bien d'origine. Néanmoins, nous avons engagé Madame X à rechercher un poster identique afin de voir si il comprend aussi cette "tête". Un nouvel exemplaire de ce poster a été trouvé par nos soins le 7 novembre 1997, chez un vendeur ambulant : comme les autres copies présentées, il comporte la fameuse "tête". Pour ce qui est du "coup de vent", Madame X dit que les feuilles ont seulement bougé...

Pour la première série d'événements, notre intervention s'étant faite a-posteriori, impossible pour nous de vérifier sur place quoi que ce soit. Restent les témoignages et leurs auteurs.

Après lecture de la lettre, nous avons pensé que la demande de Madame X auprès de l'organisme de logement pouvait correspondre à une stratégie pour obtenir satisfaction rapidemment. Très vite, cette piste s'est révélée être une impasse. L'appartement "hanté" venait d'être investi par la famille (seulement un mois avant les premiers problèmes) et représentait une amélioration très nette par rapport au logement précédent.

Nous avons pu recueillir le témoignage d'une jeune voisine, qui confirme les dires de Madame X, mais dit n'avoir assisté qu'à un phénomène bizarre (portes d'une armoire s'ouvrant et se refermant seules alors que les fenêtres sont ouvertes...), mais, en fin d'entretien, elle reconnait la limite de son témoignage. Elle précise que le fils de 8 ans était le plus terrorisé, tandis que celui de 12 ans semblait avoir peur, mais sans plus. Cela nous rappelle que Madame X a précisé que la plupart des phénomènes se seraient passés dans la chambre des deux grands garçons (8 et 12 ans) et dans le couloir y menant.

Un journaliste de Midi Libre, Jean-Henri Madeleine, a bien passé une nuit dans l'appartement (jusqu'à 4H du matin), mais il n'est pas spécialiste, et n'a assisté à rien. Il a par contre déconseillé à Madame X de contacter l'émission Tout est possible de J. L. Morandini... Il voyait trop bien comment on risquait de traiter ce sujet. Il ne fera pas d'article, le seul angle possible étant l'ironie, ce qui blesserait Madame X. L'attitude de ce journaliste est une agréable surprise, tant les médias sont souvent prêts à exploiter tout ce qui touche au paranormal !

_________________
ici on ne vous laisse pas sans reponse

je prends, je donne, je partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un Poltergeist à Montpellier ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle adhérente près de montpellier
» Maman solo de Montpellier
» Halte-garderie itinérante ou rénovation de meubles, objets
» stagiaires découverte ?
» En positif!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les meilleurs plans du net :: ON SOUFFLE UN PEU, ON SE POSE :: LE COIN DE L'ATRE-
Sauter vers: